Les cinéphiles connaissent sans doute l’histoire d’Hatchiko, chien qui a marqué les esprits notamment pour un dévouement sans pareil témoigné envers son maître. Néanmoins, ce chien n’est pas le seul à incarner la fidélité : Sako marque d’une pierre blanche également l’histoire des chiens et de leurs maîtres, par un prix obtenu spécialement pour son sacrifice envers son propriétaire.

Sako : quand un chien reste au chevet de son maître pendant 40 heures

10 juin 2014. Sako, 4 ans et Joseph Philippe-Garcia, son jeune maître de 16 ans, traversent en voiture la Colombie Britannique, au Canada. Ils sont accompagnés entre autres de sa tante, son cousin et un ami. Arrivés au niveau de Lytton, le véhicule est incontrôlable et tombe à 100 mètres plus bas, dévalant la pente raide d’un chemin forestier. Un accident tragique, qui fait 3 morts. Sako et son maître, eux, sont en vie. Du moins, ce dernier survit, gravement blessé. Son ami à quatre pattes témoignera alors ce jour-là de son indéniable dévouement envers son maître, témoignage qui vient confirmer l’adage populaire selon lequel le chien est le meilleur ami de l’homme : durant 40 heures, Sako reste au chevet de son maître, temps qu’il aura fallu aux secours pour retrouver ces deux petits rescapés.

Sako et Joseph, seuls contre les prédateurs du Canada

Sako s’est révélé un véritable ange gardien pour Joseph. Alors que les secours tardent à venir, les deux compagnons sont exposés aux griffes des prédateurs du Canada, notamment les ours. Mais, Sako se montre alors aussi courageux et intuitif : il fait fuir ces derniers, en plus d’aider son maître à se mouvoir afin de regagner un cours d’eau, source salvatrice pour nos deux compagnons. Ce jour-là, ce berger noir a également fait preuve de grande intelligence : en ramenant du bois, le jeune Joseph et lui ont pu rester au chaud en attendant les secouristes. Un an plus tard, notre héro à quatre pattes reçoit un prix spécial pour avoir sauvé son la vie de son maître et rejoint ainsi le Purina Animal Hall of Fame.

Laisser un commentaire

Post Navigation